Menu

Japan Week Spokane

La fuite des cerveaux du tiers monde

Rédacteur — Les répondants à l’article de Levy sur la fuite des cerveaux dans le monde en développement1 ont mis l’accent sur le rôle des politiciens corrompus et instables Les gouvernements des pays en développement sont le principal facteur qui pousse le personnel de santé à l’étranger. Ce n’est qu’une partie de l’image. Les pays dont le produit intérieur brut par tête est inférieur aux dépenses du NHS par habitant2 ne peuvent pas rivaliser en termes de salaires et de ressources sans une aide extérieure considérable. L’Occident doit faire face à son rôle dans le maintien des disparités économiques qui provoquent ce problème. Pendant ce temps, les services de santé du monde en développement doivent être soutenus pour maintenir leur personnel qualifié. Ce n’est que lorsque le personnel de santé, quel que soit son cadre, a les outils dont il a besoin pour faire son travail et qu’il reconnaît qu’il est motivé pour continuer Le dépistage du virus de la tuberculose avant la vaccination par le BCG